Site officiel de"Vallée de la Cisse" : étudier de manière pluridisciplinaire les questions culturelles et diffuser les résultats des recherches par divers moyens sur nos 18 communes fédérées de la Vallée Averdon - Chambon-sur-Cisse - Chouzy-sur-Cisse - Coulanges - La-Chapelle-Vendômoise - Fossé - Landes-le-Gaulois - Marolles - Mesland - Molineuf - Monteaux - Onzain - Orchaise - St-Bohaire - St-Lubin-en-Vergonnois - St-Sulpice-de-Pommeray - Seillac - Veuves
vallee.de.la.cisse@gmail.com

A Gosport, dans le Hampshire

Des tranchées d’entraînement oubliées mises à jour

par Rob Harper, conseiller municipal et historien local

par l’administrateur du site

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le 7 mars 2014

Un champ de bataille reconstitué en grandeur nature, avec tranchées et no man’s land intégrés, qui a servi à préparer les soldats britanniques au front de la Première Guerre mondiale, a été mis au jour dans une petite ville côtière du Sud de l’Angleterre.

Dépêche de l’AFP et 2 articles de presse

  • Oublié de tous sous les mauvaises herbes, le terrain d’entraînement de la taille de dix-sept terrains de football a été découvert il y a plusieurs mois par Rob Harper, un conseiller municipal de la petite ville de Gosport, dans le Hampshire.
  • Alors qu’il faisait des recherches sur la Seconde Guerre mondiale, Rob Harper a remarqué par hasard, sur des photos aériennes datant de 1950, « un système de tranchées époustouflant de 500 mètres sur 500 », a-t-il raconté lors de l’annonce de la découverte vendredi.
  • Alors qu’est célébré le centenaire du début de la grande guerre, on en sait étonnamment peu sur le site qui ne figure pas dans les archives du ministère de la Défense.
    « Le terrain appartient au ministère de la Défense mais est ouvert au public et les locaux ont l’habitude de venir pique-niquer ici. Ils savent qu’il y a des bosses et des trous mais leur origine a été un mystère jusqu’à aujourd’hui », souligne Rob Harper.
    « On savait que des troupes étaient stationnées près d’ici dans le camp de Browndown mais on ne trouve nulle trace de tranchées d’entraînement dans les archives », ajoute l’archéologue David Hopkins, chargé avec un confrère du ministère de la Défense de cartographier le site et essayer d’en savoir un peu plus sur son utilisation pendant la guerre.
  • Publiée le 7 mars 2014
  • GOSPORT - 7 mars 2014 - Un réseau de tranchées de la Première guerre mondiale en Angleterre : cette découverte faite par un amateur d’histoire a de quoi surprendre.C’est en étudiant des photos aériennes vieilles de cinquante ans qu’il a aperçu des lignes typiques de ces conduits que creusaient soldats français et allemands entre 1914 et 1918. Le Royaume-Uni n’a pourtant pas dû livrer bataille sur son sol
  • Mais cette tranchée était en fait destinée à l’entraînement des soldats du Commonwealth avant qu’ils ne traversent la Manche pour se battre sur le front. Un entraînement réalisé dans des conditions proches de celles expérimentées par les soldats sur le continent.
  • Sur un espace grand comme 17 terrains de football, comprenant une ligne de front d’une longueur de 200 mètres, le terrain d’entraînement est pensé jusqu’au moindre détail pour que les soldats ne soient pas désorientés en arrivant en France ou en Belgique.
  • Des milliers de soldats britanniques, canadiens, néo-zélandais et américains sont passés par cette tranchée. À quelques encablures du cas camp d’entraînement, la base navale de Portsmouth. Le lieu du départ à destination du continent.
  • Voir la vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/x1famjq_des-tranchees-de-14-18-decouvertes-en-angleterre_news

(vu par 274 visiteurs)

info portfolio

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0